print
 

Bienvenue aux parents !

La question de la place des parents comme partenaires actifs est centrale dans le projet éducatif des crèches départementales. À la crèche La Bergère de Bobigny, une nouvelle expérience a été menée en 2014. Rencontre avec l’équipe de direction.

Comment faire participer les parents à la vie d’une crèche ? « Avec l’équipe, on y réfléchit depuis longtemps, on a tâtonné et expérimenté », explique Magali Poloni, directrice de la crèche. « Une des premières initiatives que nous ayons prises ici a été d’organiser une réunion de parents. » Les familles ont certes, répondu présentes à cette invitation, mais l’équipe de la crèche n’était pas totalement satisfaite de cette formule. « Nous imaginions des moments de rencontres moins institutionnelles, plus interactives, plus participatives. Mais nous avons vu qu’il n’était pas facile pour les parents de prendre la parole dans un grand groupe. La portée de ce type de réunion est limitée. On a donc continué à cheminer dans notre réflexion. » Finalement, l’équipe a imaginé une formule plus souple, baptisée « Points rencontres ». À ces occasions, les parents sont accueillis, en fin d’après-midi sur une plage horaire plus étendue, par l’ensemble du personnel – éducatrices de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, psychologue, ainsi que la directrice et son adjointe.

JPEG - 84.5 ko

Un temps pour s’écouter

« Les familles viennent chercher leurs enfants et voyant qu’il se passe quelque chose s’arrêtent et prennent un peu de temps pour se rencontrer, pour parler avec les professionnelles. Ils restent le temps qu’ils veulent et abordent les sujets qu’ils souhaitent. C’est vraiment un temps de dialogue collectif ou individuel comme nous l’avions souhaité », insiste Marie-France Berge, directrice adjointe de la crèche. La première initiative a eu pour thème l’acquisition de la propreté, « Mais d’autres sujets ont pu être évoqués, la parole est libre », dit Magali Poloni. « Et surtout, nous avons demandé aux parents de nous suggérer des thèmes pour les prochaines rencontres. » Une boîte à idées sera prochainement installée à cet effet dans l’entrée de la crèche « Tout ce qui pourra favoriser et enrichir les échanges nous intéresse. »

à lire aussi

Services d’accueil de jour : souffler et se reconstruire en famille

En 2001, le Conseil général ouvrait le premier Service d’accueil du jour à Bondy. Puis un second, en 2008, à La Courneuve. Dépendant de l’Aide sociale à l’enfance, ces structures ont pour vocation d’accompagner les parents d’enfants de 0 à 6 ans, confrontés à des difficultés.


« Lever les appréhensions liées au handicap »

Au sein du service de Protection maternelle et infantile, l’Instance de médiation et de recours mène un travail d’information et de dialogue avec les professionnels, afin d’assurer à l’enfant en situation de handicap et à ses parents, un accueil de qualité. Explications de Anne Peyssou, puéricultrice et référente de l’IMR.


Orge Mômes, Épinay-sur-Seine : la MAM du bonheur

Une MAM (Maison d’assistantes maternelles), c’est avant tout une idée toute simple : se regrouper et mettre en commun ses ressources pour accueillir des bébés dans un lieu sécurisant et adapté. Visite guidée de l’une des huit MAM déjà ouvertes dans le département.


Les familles et les enfants d’abord !

Proposer des solutions d’accueil adaptées aux parents et soutenir les familles pour aider ces enfants à bien grandir et s’épanouir sont autant de défis d’importance à relever au quotidien, dans un contexte budgétaire pourtant très tendu.


En chiffres

328 crèches accueillent 13 977 bébés en Seine-Saint-Denis, dont 2 970 dans les 55 crèches départementales. Découvrez les autres chiffres.