print
 

Bientôt la Tangentielle Nord : Lorsque la banlieue rejoint la banlieue

L’obligation de passer par la capitale pour les voyageurs du nord de Paris ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir, avec la mise en service de la Tangentielle Nord à l’horizon 2017.

Long de 11 km, ce premier tracé de la Tangentielle Nord desservira sept gares du Bourget à Épinay, en passant pas Dugny-La Courneuve, Pierrefitte-Stains, Villetaneuse Université, Epinay-Villetaneuse et Epinay-Sur-Seine. Deux extensions ont été prévues, l’une à l’ouest traverserait le Val d’Oise et s’arrêterait dans les Yvelines, soit 12 km et 4 gares ; l’autre à l’est se poursuivrait jusqu’à Noisy-le-Sec, soit 5 km et 3 gares. Une fois terminée, la ligne longue de 28 km transporterait 250 000 voyageurs par jour. Mais pour l’instant, ces projets d’extension n’ont pas été financés. Cette ligne doit permettre les connexions avec 3 RER, un tramway, une ligne de train de banlieue… Un véritable tissage de réseau de transport propre à la banlieue.

Cette ligne en rocade permettra de se rendre de banlieue à banlieue sans passer par la case Paris ! Désormais, rien de plus facile que d’aller d’Epinay au Bourget… C’est un modèle de train léger, à l’apparence d’un tramway mais avec le moteur d’un train, qui circulera sur les voies de la Tangentielle Nord. Ce matériel roulant, fabriqué par Alstom, a l’avantage d’être silencieux et de pouvoir procéder à des accélérations sur certains tronçons jusqu’à 100 km/h. Le parcours du nouveau train sera effectué sur une voie ferrée existante mais utilisée jusqu’à présent pour le seul transport de fret.

Coût de l’aménagement de la section centrale : 610 millions d’euros

Coût du matériel roulant : 52 millions d’euros

Le programme du Nouveau grand Paris fixe le cap pour l’amélioration du réseau des transports en Ile-de-France pour les vingt prochaines années. La Tangentielle Nord y joue un rôle-clé. A terme, elle sera reliée aux lignes 15 (Drancy-Bobigny), 16 et 17 (Le Bourget) du métro du Grand Paris Express. En avril 2016, la ligne aérienne de contact sous tension a été effective. Dès juillet 2016, la ligne commence sa phase d’essais entre Epinay-sur-Seine et Le Bourget. Des essais dynamiques seront réalisés en situation réelle, toutes les 10 minutes, avec circulation des rames.

En chiffres

4 : c’est en kilomètres, le linéaire de clôtures anti-amphibiens installées le long de la Tangentielle Nord pour éviter que les petits reptiles ne traversent les voies

6,5  : c’est sur cette distance qu’ont été posés des écrans acoustiques afin de réduire le bruit généré par le trafic fret de la Grande Ceinture et améliorer le cadre de vie des riverains.

2004 : l’approbation du Schéma de principe « train léger » a été adoptée.

2009 : début des travaux préparatoires de modification des lignes existantes

2010 : début des travaux principaux du tronçon Epinay-Le Bourget

PNG - 270.9 ko

Savoir plus  : www.tangentiellenord.fr

à lire aussi

Des transports en commun à la hauteur des besoins

La Seine-Saint-Denis fait preuve d’une grande ambition pour son présent et son avenir !


Deux nouvelles stations sur la ligne 12 Voyage au centre de la terre

Le prolongement de la ligne 12 se poursuit activement au cœur d’Aubervilliers avec la réalisation de nouvelles stations Aimé-Césaire et Mairie d’Aubervilliers qui en sera le terminus.


Prolongement de la ligne 14, du T1, du T5, de la ligne 11, du TZen3 et du T8

Point sur le prolongement de la ligne 14, du T1, du T5, de la ligne 11, du TZen3 et du T8 ou des kilomètres de nouvelles lignes pour améliorer la vie des habitants de notre territoire.