Agir contre les violences sexuelles

En 2014, 118 femmes et 25 hommes ont été tué-e-s par leur conjoint ou
ex-conjoint. On compte également 16 femmes et 6 hommes tués par leur partenaire non-officiels (amants, petits-amis, relations épisodiques…). 35 enfants mineur-e-s ont été tués dans le cadre de violences au sein du couple.

En moyenne, chaque année, en France, on estime que 223 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales dans ses formes les plus graves (violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint). Parmi elles, 14% ont déposé plainte. Les victimes estiment à 68% que ces violences ont eu des répercussions plutôt ou très importantes sur leur santé psychologique et, à 54%, qu’elles ont entraîné des perturbations dans leur vie quotidienne.

143 000 enfants vivent dans un foyer où une femme a déclaré être victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part de son conjoint ou ex-conjoint. 42% de ces enfants ont moins de 6 ans. Sur un an, de novembre 2014 à octobre 2015, 82 635 faits de violences commis par conjoint ou ex-conjoint ont été recensés par les forces de sécurité en France métropolitaine. Dans 88% des cas, la victime est une femme (72 873 faits).

Depuis 13 ans, L’Observatoire Départemental des violences envers les femmes expérimente des dispositifs qui, année après année, ont fini par constituer un véritable arsenal protecteur pour les femmes victimes de violences et leurs enfants. L’objectif est de proposer une prise en charge globale, par un ensemble de mesures complémentaires adaptées à la diversité des situations et des besoins, qui permettent non seulement aux femmes de faire face à l’urgence, mais aussi de les accompagner durablement pour qu’elles reprennent leur vie en main.

Une étude sur les viols et les agressions sexuelles jugés en 2013 et 2014 en Cour d’assises et au Tribunal correctionnel de Bobigny réalisée par l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec le Tribunal de Grande Instance de Bobigny :

PDF - 527.2 ko

Affiches des 11ès rencontres Femmes du monde en Seine-Saint-Denis - Novembre/Décembre 2015

JPEG - 168.3 ko



à lire aussi

« Sauver la planète, c’est pas facile... »

Vendredi 15 avril, une classe de 4e du collège Cesaria-Evora de Montreuil a participé à un grand jeu de rôle sur les négociations climatiques, quatre mois après l’accord international obtenu lors de la COP 21 au Bourget, en Seine-Saint-Denis. Une simulation fidèle à la réalité, avec son lot de blocages et de succès.


Inauguration de la crèche Quai du Moulin à L’Ile-Saint-Denis

L’inauguration de la crèche Quai du Moulin rénovée a eu lieu à L’Ile-Saint-Denis dans le cadre du Plan petite enfance et parentalité.


A Tremblay, un long week-end de baseball féminin

Le baseball, une affaire d’hommes ? Certainement pas. Le samedi 16 et dimanche 17 avril, le Tomcat Baseball club de Tremblay-en-France a organisé le tout premier tournoi 100% féminin dans l’histoire du baseball en France, en compagnie de deux autres clubs, les Storms de Lagny et les Korriganes de Vitré. Reportage.


Piste cyclable réouverte entre Bobigny et Pantin

La piste cyclable le long du Canal de l’Ourcq sur la section de Bobigny aux limites de Pantin est rouverte depuis samedi 16 avril 2016.


J.O 2024 : la Seine-Saint-Denis veut faire ses jeux !

Lancement de la concertation de la Seine-Saint-Denis et de ses habitants autour du projet de candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 : Faites aussi vos jeux !

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 395