print
 

À quoi sert le classement Natura 2000 ?

Des libellules qui batifolent dans des mares jusqu’au hibou moyen-duc qu’on peut découvrir la nuit tombée du côté du parc Georges-Valbon, en passant par le lérot qui adore se cacher dans votre jardin, la biodiversité est bien présente dans notre département.

JPEG - 17.5 ko

Contrairement aux idées reçues, la Seine-Saint-Denis est un département très « nature ». Avec plus de 2 500 espèces animales et végétales, le territoire séquano-dionysien possède un patrimoine remarquable. Grâce à la diversité de zones naturelles (étangs, prairies, bois…) et à leur gestion « écologique », parcs, forêts et friches sont de véritables lieux de vie pour de très nombreuses espèces sauvages.
En créant, en 2006, le site Natura 2000 de la Seine-Saint-Denis, l’Union européenne reconnaît l’exceptionnelle biodiversité du territoire, pourtant très urbain. Grâce à la présence de 12 espèces d’oiseaux rares, 15 parcs et forêts entretenus de façon écologique depuis de nombreuses années ont rejoint le réseau Natura 2000. Ce multisite est le seul en Europe à être intégralement situé en zone urbaine.

Unique en Europe

Le site Natura 2000 de la Seine-Saint-Denis est une Zone de Protection Spéciale car il a été désigné au titre de la Directive « Oiseaux » pour la protection de 12 espèces. Bien entendu, l’objectif premier est de conserver ces 12 espèces d’oiseaux et leurs habitats naturels. Pour cela, des actions sont mises en place pour informer le public dans les parcs, protéger les milieux naturels, organiser le suivi des populations d’oiseaux…

Près de 10 millions de personnes fréquentent chaque année les parcs départementaux de la Seine-Saint-Denis. Et cet été, vous serez nombreux à vous promener ou participer aux nombreuses activités proposées. Alors, pour la quiétude de ces oiseaux et ne pas les déranger, mais permettre aussi à chacun de pratiquer ses loisirs, des actions on été mises en place. Les sentiers évitent généralement les secteurs où sont situés les nids des oiseaux afin de ne pas déranger les petits.

15 parcs et forêts

Ces oiseaux protégés se trouvent dans les parcs départementaux Georges-Valbon, du Sausset, de l’Ile-Saint-Denis, de la Fosse Maussouin, Jean-Moulin – les Guilands, la Haute-Ile, dans le parc forestier de la Poudrerie, dans le bois de la Tussion, dans la forêt de Bondy, les coteaux de l’Aulnoye, le bois de Bernouille, le bois de Chelles, la promenade de la Dhuis, dans le futur le parc intercommunal du Plateau d’Avron et dans celui des Beaumonts.

Nature et biodiversité, le site des parcs départementaux : http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr

à lire aussi

Erwan : « Bienvenue au parc Jean-Moulin- Les Guilands ! »

Erwan Bielle est technicien-animateur au parc Jean-Moulin – Les Guilands, l’un des plus petits du département, avec ses 26 hectares, mais l’un des plus fréquentés.


L’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine

L’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (OBDU) rassemble plus de 80 professionnels de l’environnement et de l’aménagement du territoire afin d’étudier, protéger et promouvoir la biodiversité sur le territoire.


Une gestion innovante

Afin de concilier biodiversité et accueil du public, le Conseil général gère ses parcs selon les principes de la gestion harmonique.


12 drôles d’oiseaux à découvrir

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d’oiseaux rares, un cas unique en Europe !


Des parcs remarquables

La Seine-Saint-Denis est un département fortement urbanisé qui possède une capacité de régénération hors du commun grâce à ses poumons verts.